Gel et paraffine: la création de bougies expliquée dans ses moindres détails
chercher:  
convertir:  °C  < >   °F
 
Bonjour! Déjà enregistré? Connectez-vous, sinon enregistrez-vous
  version imprimable   envoyer à un ami Article consulté 32622 fois

Bougies Conteneurs - Comment les faire?

Comme l'article sur les formules pour conteneurs vous l'aura fait comprendre, les conteneurs, l'air de rien, ne sont pas les bougies les plus simples à réaliser.
Mis à part le fait que vous devrez beaucoup tester avant de trouver une formulation qui vous satisfasse entièrement (à moins que vous n'utilisiez un prémélange du commerce, mais où est le fun?), il vous faudra encore lutter pour bien faire accrocher la cire aux parois du récipient.


Spécifications
  • Difficulté: assez difficile
  • Temps nécessaire: environ 1 heure (+ refroidissement)


  • Matériel nécessaire
  • 1 récipient adapté - voir l'article d'introduction
  • 450g (1 livre) de mélange pour conteneurs (voir note ci-dessous),
  • 1 mèche correspondant au diamètre du récipient (avec attache),
  • 1 pistolet à colle,
  • colorant suivant l'inspiration,
  • 1 à 3 onces (conversion) de FO, si vous le désirez,
  • un pince-mèche, acheté ou fait maison,
  • 1 aiguille à mêche (ou une vieille aiguille à tricoter assez fine),
  • de quoi préchauffer le récipient (four ou décapeur thermique).
  • plus bien sûr le matériel classique de fonte, thermomètre, récipients, papier sulfurisé, etc.


    La réalisation


    Prenez soin de bien noter dans votre carnet vos moindres faits et gestes, notamment la composition exacte de votre formule pour conteneurs, la température de la pièce dans laquelle vous travaillez (plus important qu'on croit), combien de temps et à quelle température vous avez préchauffé votre conteneur, combien et quelle FO vous avez ajouté, la température à laquelle vous avez versé la cire, combien de temps et comment vous avez laissé refroidir votre Conteneur,...
    C'est déjà assez frustrant de rater une bougie, ça l'est encore plus de la rater une deuxième, troisième, quatrième fois pour (peut-être) les mêmes raisons simplement parce que vous n'avez pas pris note des données importantes.


    Préparez bien à l'avance tout le matériel dont vous aurez besoin Comme pour tous les projets que vous réaliserez, préparez à l'avance tout le matériel dont vous aurez besoin.
    Rien de plus énervant que de devoir chercher une aiguille à mèche qui se cache juste au moment où on a besoin d'elle!

    Si vous avez un four à votre disposition, placez-y le conteneur que vous allez utiliser (retirez un éventuel joint de couvercle en caoutchouc) et réglez le thermostat du four sur 100°C.


    Préparation de la paraffine et primage de la mèche Commencez à faire fondre votre mélange pour conteneur au bain-marie (dans mon cas, illustré sur la photo, j'utilise un cuiseur pour préparer en une fois une grande quantité de cire, après quoi je transfère ce dont j'ai besoin dans un récipient qui, lui, va au bain-marie pour la suite des opérations).
    Ne primez pas la mèche dans le mélange pour conteneurs (trop épais et trop gras), utilisez plutôt de la paraffine de base (sans additifs) pour cela.
    Plus encore que pour les Piliers, il est primordial de primer la mèche d'un Conteneur, ne serait-ce que parce que sa raideur facilite grandement son placement et son maintient dans le récipient.


    Fixation de l'attache sur la mèche à l'aide d'une pince A présent que la mèche est primée et entièrement refroidie, le moment est venu d'y enfiler l'attache métallique qui nous permettra de coller la mèche au fond du conteneur.





    Une attache correctement pincée résiste parfaitement à une traction modérée Lorsque l'attache est au bon endroit sur la mèche (à l'extrémité, mais laissez dépasser la mèche de 5mm afin de pouvoir la couper ras par après), utilisez une pince plate pour pincer le col de l'attache et la rendre ainsi solidaire de la mèche.
    Essayez de ne pincer que la deuxième moitié du cou de l'attache. Si vous pincez l'entièreté, il y a de fortes chances pour que l'attache elle-même se courbe (et une attache courbée est une vraie crampe à redresser, sans compter que si elle n'est pas entièrement plate, il vous sera difficile de la faire tenir - même collée - au fond du récipient).
    Lorsque l'attache tient bien, utilisez des ciseaux bien aiguisés pour couper à ras le bout de mèche qui dépasse.


    Encollage de l'attache Si votre conteneur est en train de préchauffer au four, il est temps de l'en sortir.

    Suivant le modèle de pistolet à colle que vous possédez, il peut être nécessaire de le faire préchauffer quelques minutes avant l'emploi (le mien est un modèle à deux balles que je n'utilise que pour ça qui doit être branché 5 minutes à l'avance et que je ne dois surtout pas oublier de débrancher après emploi sous peine de le retrouver lui-même définitivement collé au plan de travail).
    Une fois la colle prête à être utilisée, déposez-en une goutte sur l'attache (attention, vous devrez travailler vite). Une petite goutte suffira, vous ne voulez pas que la colle déborde de dessous l'attache lorsque vous la presserez au fond du conteneur.


    Fixation de la mèche au fond du conteneur Si vous attendez trop longtemps, la goutte de colle sêche et n'adhère plus. L'avantage de la colle à chaud est que, si cela arrive, vous pourrez sans problème retirer la goutte solidifiée (de l'attache comme du récipient) sans laisser de traces et recommencer.
    Rapidement, placez la mèche au fond du récipient en prenant soin de bien la centrer dès le départ (très difficile de la déplacer de plus de 2 millimètres une fois que la colle adhère) et, à l'aide de l'aiguille à mèche dont vous coincerez la pointe dans l'une des petites cavités de l'attache, exercez une pression pendant au moins 5 secondes.

    Tendez la mèche à l'aide d'un pince-mèche Laissez à la colle quelques instants (à peu près deux minutes) pour se solidifer puis tendez la mèche en tirant dessus, bien verticalement, et emprisonnez-la à l'aide d'un pince-mèche. Assurez-vous que la mèche est à la fois bien tendue et bien centrée.








    Colorez et -éventuellement- parfumez la cire Lorsque la température de la cire atteint 180°F (conversion), retirez-la du bain-marie et ajoutez-y le colorant que vous avez choisi. Remuez consciencieusement afin de bien incorporer le colorant à la cire.

    Si vous avez choisi de parfumer votre Conteneur, ajoutez-y également la FO et mélangez avec conviction pendant au moins 120 secondes.


    Vérifiez que le conteneur est toujours assez chaud Si vous avez fait préchauffer votre conteneur au four, vérifiez qu'il soit toujours assez chaud. S'il ne l'est plus ou que vous ne l'avez pas fait préchauffer, c'est le moment de sortir le décapeur thermique. Réglez le décapeur sur puissance 1 (un décapeur possède en général deux degrés de puissance. La puissance 2 est à éviter: elle enverrait tout voler contre le mur) et passez sans trop insister sur tout le pourtour du conteneur.
    Terminez en soufflant très brièvement à l'intérieur, d'assez haut (vous ne voulez pas faire fondre la paraffine contenue dans la mèche).


    Versez la paraffine dans le conteneur Comme expliqué dans l'article formules pour conteneurs, nous allons tout faire pour empêcher au maximum la contractio nde la cire durant le refroidissement.
    Si la formulation joue un rôle primordial en cela, la température à laquelle vous allez verser la cire dans le conteneur en joue un autre qui n'est pas à négliger. En effet, plus le mélange sera froid lorsque vous le verserez, moins il devra refroidir une fois dans le récipient (logique de chez logique).
    Nous allons donc attendre le plus longtemps possible avant de verser, c'est pourquoi il est important que le récipient soit chaud, lui, afin d'éviter les lignes froides.
    Bien entendu, si vous attendez trop longtemps, c'est à un bloc de cire que vous aurez affaire. Surveillez le récipient contenant le mélange: lorsque vous remarquerez que, sur les bords, la paraffine commence à devenir opaque, c'est signe qu'elle ne tardera plus à atteindre sont point de fusion et donc à redevenir solide.

    Percez des trous de détente C'est à ce moment-là que vous devrez verser, très lentement et si possible en inclinant le conteneur (comme on sert une bière) parce qu'à cette température, les bulles d'air n'ont pas le temps de remonter à la surface et restent prisonnières dans la cire. Si jamais cela arrive, ce n'est pas trop dramatique: ressortez le décapeur thermique et balayez la surface du récipient, cette fois-ci en insistant. Vous verrez la cire se reliquéfier et les bulles d'air s'échapper vers la surface.

    Bien que les formules pour conteneurs et la technique de versage à basse température fassent tout pour éviter une contraction de la cire lors du refroidissement, il est plus que probable que vous voyiez tout de même une cavité de refroidissement se former, spécialement si votre conteneur est d'une bonne taille.
    Vous devrez donc, si c'est le cas et après la formation de la cavité, pratiquer des trous de détente à différents endroits le long de la mèche à l'aide de votre aiguille.

    Versez un peu du mélange réchauffé afin de combler trous de détente et cavité Réchauffez un peu du mélange que vous avez utilisé au bain-marie et portez-le à une température de 170°F.
    cette fois, ne le laissez pas refroidir et versez-en juste assez dans le conteneur pour remplir les trous de détente et combler la cavité de refroidissement.
    Ne dépassez pas le niveau initial sous peine de vous retrouver avec une ligne fort peu esthétique à l'endroit où les deux niveaux se chevauchent.
    Renfoncez votre aiguille légèrement chauffée dans les trous de détente précédemment créés afin de faire sortir les éventuelles bulles d'air puis enroulez autour de votre conteneur un ou deux essuie-main ou une autre pièce de tissu afin de le laisser refroidir le plus lentement possible.
    Tout ceci (formulation, versage à basse température, refroidissement lent) devrait faire en sorte que la cire de votre Conteneur reste bien collée aux parois du récipient et ne devienne pas un bloc de paraffine gigotant dans un bocal.

    Voilà, vous venez de réaliser votre premier Conteneur!
    Ce n'était pas évident mais est-ce que ça n'en valait pas la peine??



    Le conteneur: pas évident mais très gratifiant
    Le conteneur: pas évident mais très gratifiant

    Commentaires (0)

    Soyez le premier à poster un commentaire
    Le contenu du site est protégé par copyright 2001-2017 par Bougies.info. Tous droits réservés, voir la page Informations légales pour plus d'informations.

    Pour nous contacter à propos de ce site, cliquez ici

    Pour toute question concernant la fabrication de bougies, merci d'utiliser notre forum de discussion.
    Inscrivez-vous à notre newsletter!
    Visites totales:
    Aujourd'hui:
    Hier:

     Ajouter Bougies.info à vos Favoris
    Informations légales
    Protection de la vie privée