La création de bougies expliquée depuis 1999

La Cire de colza

Le matériel   >   
Les Cires   >   
La Cire de colza

Apparue sur le marché il y a quelques années, la cire de colza ne cache pas ses ambitions de devenir la cire écoresponsable de référence. Et elle pourrait bien y arriver, même si elle est encore assez difficile à travailler et n'a pas toujours les qualités visuelles des autres cires.

Un petit aperçu de cette nouvelle venue dans le monde des cires qui rencontre déjà un franc succès. Ses prétentions d'être à la fois compatible végan, kosher, halal, sans huile de palme et non-OGM y sont probablement pour quelque chose...

Le colza est largement cultivé en Europe; avec le tournesol et l'olivier, il est l'une des principales sources d'huile végétale alimentaire dans nos contrées. Vous vous êtes sans aucun doute déjà extasié devant les immenses champs d'un beau jaune vif lors d'un passage dans nos campagnes: c'est le colza qui y pousse.

Contrairement au soja qui est principalement importé du continent américain où il est souvent génétiquement modifié et sans conteste partiellement responsable de la déforestation toujours plus intensive de la forêt amazonienne (entre autres), le colza, cultivé localement et dans une logique de rotation des cultures, a un impact environnemental faible. C'est encore plus vrai si on le compare à celui d'autres cires végétales utilisées en création de bougies, le soja déjà cité mais surtout la cire de palme, créée à partir d'huile de palme dont la néfaste réputation n'est plus à faire (Nutella, quelqu'un?)

Comme avec la plupart des huiles végétales, il est possible à l'aide d'un processus d'hydrogénation de donner à l'huile de colza une consistance solide à température ambiante, ce qui la rend potentiellement utilisable pour en faire des bougies, en tous cas des bougies conteneurs qui demandent une cire souple au point de fusion relativement bas. C'est d'ailleurs l'utilisation principale qu'on en fait, même si des formulation pour bougies piliers sont disponibles.

L'huile de colza est un allergène potentiel. Mieux vaut vérifier que ce n'est pas votre cas avant d'acheter un sac de 25 Kg.

La cire de colza: pure ou mélangée?

Sachez que si vous achetez de la cire de soja pour bougie piliers, elle sera probablement toujours mélangée à une autre cire ou à un ou plusieurs additifs pour lui donner la dureté nécessaire à sa destination. Dans certains cas, c'est de l'acide stéarique d'origine végétale, dans d'autres de la cire d'abeille. Dans d'autres cas, le ou les composants ajoutés ne sont pas divulgués. La cire de colza pour piliers est généralement vendue sous forme de poudre ou de pastilles.

Mais ce sont les bougies Conteneurs qui forment le marché principal de la cire de colza, sa nature même la rendant particulièrement adaptée au coulage dans des verres et autres récipients. Suivant le fabricant, le produit peut contenir de la cire de colza uniquement ou être constitué d'un mélange de colza avec une autre cire végétale. Les combinaisons les plus courantes sont la cire de coco et celle de soja.

La cire de colza peut aussi être utilisée comme additif pour adoucir d'autres cires végétales.

Les particularités de la cire de colza

Comme je le disais dans l'introduction, on ne travaille pas avec la cire de colza comme on le fait avec la cire de soja. Elle est un peu sensible, la cire de colza, et elle veut être manipulée avec tous les égards d'usage.

Par exemple, pour la fondre, elle doit être chauffée à au moins 60°C mais jamais plus de 75°C si vous ne voulez pas endommager sa structure cristalline. Mieux vaudra donc utiliser la technique du bain-marie et faire fondre très lentement en surveillant constamment la température de la cire. Le récipient dans lequel vous allez la couler doit être préchauffé et doit être au moins à la température de la pièce; mais idéalement, il devrait être chauffé à une température de 45°C. L'ajout de colorant se fait aux alentours de 70°C (certains colorants l'exigent) et celui d'huile parfumée entre 55°C et 60°C. Finalement, le coulage se fait à une température assez basse: entre 45°C et 50°C (dans un récipient toujours à 45°C). Laissez refroidir le plus lentement possible, dans un local dont la température ne descend pas au-dessous de 20°C.

La cire de soja a une tendance naturelle à afficher un effet de givre à sa surface ou même développer des craquelures; respecter les consignes de température qui précèdent aideront à minimiser ces symptômes mais pas à les éliminer complètement. C'est un peu la carte de visite de la cire de colza et c'est le prix à payer pour une cire entièrement naturelle et écoresponsable.

Une fois coulées, il est recommandé de laisser à vos bougies Conteneurs au moins une semaine de repos à température ambiante avant de les brûler.

La mèche utilisée devra être d'environ deux tailles supérieures à ce que vous utiliseriez avec la cire de soja pour un conteneur de diamètre identique. La mèche de choix pour la cire de colza est la série TCR.

commentaires pour cet article
il n'y a pas encore de commentaires pour cet article
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Connectez-vous pour donner une note à cet article
Les températures sont affichées en
il n'y a pas encore de commentaires pour cet article
Connectez-vous pour laisser un commentaire
()
()
()
()
()
Quelle note donnez-vous à cet article?