La création de bougies expliquée depuis 1999

Les Parfums - Les huiles parfumées

Le matériel   >   
Les Parfums   >   
Les huiles parfumées

Bienvenue dans le monde merveilleusement parfumé des huiles synthétiques.

Ces huiles sont probablement la meilleure et la moins chère manière de parfumer vos bougies, tout en offrant aussi un choix pratiquement infini de senteurs.

Il est toutefois certaines choses que vous devez savoir afin de bien utiliser les huiles parfumées.

Les huiles synthétiques sont les plus utilisées dans la fabrication de bougies (image © Candlescience)

Pourquoi de l'huile?

De par sa structure chimique, la paraffine est très proche de l'huile. D'ailleurs, tout comme l'huile, si vous versez de l'eau dans votre casserole de paraffine fondue, l'eau passera au fond de la casserole et la paraffine flottera dessus (ce qui explique encore une fois pourquoi il serait excessivement stupide d'essayer d'éteindre un feu d'huile - ou de paraffine - avec de l'eau).
D'ailleurs, l'expérience vous démontrera que lorsqu'au fond de votre casserole de paraffine se promène une bulle, c'est une goutte d'eau qui y est tombée.

Vous aurez dès lors compris qu'il est inutile d'essayer d'utiliser un parfum à base d'eau ou d'alcool dans de la paraffine, ce serait perdu d'avance. Qui se ressemble s'assemble, c'est donc des parfums à base d'huile qu'il convient d'utiliser.

La quantité à utiliser

Si vous vous balladez sur des sites Internet américains ou anglais où sont en vente des bougies faites artisanalement, vous tomberez à chaque coin de rue sur des termes du genre "Triple scented candles", litéralement bougies parfumées trois fois.

Ceci signifie que l'artisan a utilisé trois fois la "norme" en cours dans l'industrie. Cette norme est de 0.5 once (14,5 grammes) d'huile synthétique par livre (450 grammes) de paraffine.
Donc, dans le cas de nos "triple scented candles", c'est 1,5 once (42,5 grammes) d'huile qui ont été ajoutées à une livre de paraffine.

C'est beaucoup et c'est à peu près tout ce que la paraffine peut accepter (en règle générale, 3% d'huile est un maximum).
Si vous allez au-delà, vous risquez de voir votre bougie se couvrir d'un effet "flocon de neige" (mottling en anglais). En fait, cet effet est souvent recherché car il peut être assez esthétique. Si vous voulez tenter le coup, utilisez de préférence de l'huile de paraffine, bien moins chère que vos précieuses huiles synthétiques.

Evidemment, vous risquez aussi de vous retrouver, en cas de surdose, avec une bougie qui "suinte" de l'huile par tous ses pores! Si c'est le cas, rien n'est perdu: essuyez-la régulièrement avec des essuie-tout pendant quelques jours. Après 3 ou 4 jours, elle devrait avoir fini de transpirer et est alors (en principe) tout-à-fait utilisable.

Rappelez-vous que le Vybar aide considérablement la paraffine à tolérer et lier un excès d'huile.

Le point d'ignition

Toute huile a un point d'ignition (flash point en anglais) c'est-à-dire une température au-dessus de laquelle elle prend feu. Les huiles synthétiques aussi!

De plus, une huile synthétique contient bien souvent près de 50 substances chimiques différentes qui font varier ce point d'ignition (toutes les huiles n'ont pas le même point d'ignition, ce qui ne facilite pas la manoeuvre).

Exemple:

  • "Cerise noire" - point d'ignition : 54°C
  • "Oranges pressées" - point d'ignition : 74°C
  • "Island Tango" - point d'ignition : 90°C
  • "Water Blossom Ivy" - point d'ignition : 99°C

Jolies différences, non?

Autrement dit, qu'arrive-t-il si vous ajoutez une huile synthétique avec un point d'ignition de 54°C dans votre paraffine chauffée à 82°C?
Rien. Ça ne s'enflammera pas parce que la quantité d'huile synthétique est tellement minuscule comparativement à la paraffine et que cette paraffine elle-même a un point d'ignition bien supérieur.

MAIS votre huile est dite "brûlée", autrement dit ses composants chimiques (et donc son odeur) sont déteriorés. Dans le meilleur des cas, vous ne sentirez absolument rien mais avec un peu de malchance ça pourrait aussi bien se mettre à puer.

Vous voyez où je veux en venir: il est indispensable de connaître le point d'ignition de toutes les huiles synthétiques que vous utiliserez.
En principe, cette information devrait figurer sur l'étiquette mais c'est rarement le cas. Vous devriez aussi pouvoir l'obtenir chez votre revendeur, à plus forte raison si vous avez acheté vos huiles synthétiques en ligne. Et idéalement, cette information doit être accessible AVANT l'achat.

Sachez que le revendeur DOIT pouvoir communiquer cette information à votre demande. S'll ne le fait pas, n'achetez plus rien chez lui: non seulement cela dénote un manque de sérieux certain mais en plus il joue avec votre sécurité.

Dans le meilleur des mondes, à chaque huile synthétique correspond ce qu'on appelle une feuille MSDS (Material Safety Data Sheet, ou fiche de données de sécurité) établie par le fabricant.

Pour voir un exemple d'une feuille MSDS (en anglais), cliquez sur l'icone.

Celle-ci se rapporte à une huile synthétique au parfum de fraise. Vous verrez qu'il y a beaucoup de blabla mais j'ai surligné les deux informations vraiment importantes: "Solubilité dans l'eau : insoluble" (hé oui, c'est une huile) et "Flash Point : ~150°F" (point d'ignition : environ 65°C)

Si vous avez l'intention de fabriquer des bougies en Gel, vous devrez aussi tenir compte de la notion de polarité des huiles synthétiques.

Voyez l'article Les huiles parfumées et le Gel pour plus d'informations à ce sujet.

commentaires pour cet article
il n'y a pas encore de commentaires pour cet article
Connectez-vous pour laisser un commentaire
5/5 (1 vote)
Connectez-vous pour donner une note à cet article
Les températures sont affichées en
il n'y a pas encore de commentaires pour cet article
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Où acheter?
(0)
(0)
(0)
(0)
(1)
Quelle note donnez-vous à cet article?