La création de bougies expliquée depuis 1999

Les Mèches

Le matériel   >   
Les Mèches

Il ne fait pas de doute que la matière qui porte le plus à confusion dans la fabrication de bougies est le choix de la bonne mèche!

En effet, du choix de la bonne mèche dépend à 90% le bon comportement de la bougie lorsqu'elle brule: mèche trop petite et le bassin de fusion est trop étroit, la flamme "creuse un trou" dans la bougie et laisse intacte la majeure partie de la cire. La flamme risque même de se noyer.
Trop grosse et la mèche fume, la bougie coule et ne brûle pas correctement.

Sans mèche, une bougie ne serait rien de plus qu'un bloc de paraffine. Parfumé peut-être, coloré sans doute, décoratif éventuellement mais tout de même rien qu'un bloc de paraffine.
Afin de lui donner vie, une mèche lui est nécessaire.

De nos jours, la plupart des mèches sont constituées de tresses de coton.

Pour bien comprendre ce qui se passe lorsque l'on enflamme la mèche d'une bougie, il est conseillé de d'abord consulter l'article Comment brûle une bougie?

Le type de mèche le plus populaire est la tresse plate.
Celle-ci est utilisée la plupart du temps dans les chandelles, c'est-à-dire les bougies créées en trempant à plusieurs reprises une mèche tendue dans de la paraffine en fusion.
Ce type de mèche est aussi parfois utilisé dans les piliers.


La grande soeur de la tresse plate est la tresse carrée.
Identique à la précédente mais au lieur d'être tressée de façon à rester plate, elle reçoit une section carrée, ce qui lui permet de mieux tenir droite dans la paraffine en fusion. Utilisée principalement pour les piliers.


Dans certains types de bougies, comme les conteneurs, il est important que la mèche reste d'aplomb. On utilise pour ce faire des mèches à coeur central, que ce coeur soit fait de zinc, de papier ou de coton, autour duquel les brins de coton de la mèche sont tressés.
Parce que ces mèches doivent, avant de verser la paraffine, être centrées au milieu du conteneur, on les fixe souvent à une attache de mèche ronde [wick sustainer tab en anglais], elle-même collée au fond du récipient. Les mèches suivantes sont basées sur le même principe.


Bien entendu, il existe de multiples variations sur ces trois types principaux de mèches, et chaque variation s'accorde mieux à un type de bougie ou de cire qu'un autre. Ces mèches spécialisées (les séries RRD, CD, ECO, HTP, LX, pour ne citer qu'elles) sont l'objet d'un article à part entière où sont détaillées les caractéristiques et les destinations idéales pour chacune de ces séries de mèches.

Une série de mèches en bois de différentes tailles

Récemment, un nouveau type de mèches a fait son apparition et gagne de plus en plus en popularité: la mèche en bois. Utilisées principalement dans des bougies conteneur en cire de soja, les mèches en bois sont constituées d'une ou deux fines languettes de certaines variétés de bois (souvent du cerisier) collées l'un contre l'autre et traitées avec un mélange secret d'additifs destinés à assurer une combustion régulière.
En brûlant, elles craquent comme de petits feux de bois et répandent un délicieux parfum qui vous rappellera les soirées passées en face de la cheminée.

Pour les bougies votives, il est préférable d'acheter des mèches spéciales. Celles-ci sont en coton enrobé d'un tube de cire et sont pré-fixées à une attache métallique ronde qui permettra par la suite de les solidariser avec la bougie.

Le taux de combustion

Une notion importante lorsque l'on parle de mèches est leur taux de combustion, à savoir quelle quantité de cire une mèche peut consommer en un temps donné. Ce taux est exprimé en grammes par minute. Ceci est intéressant à savoir car la plupart des gens donneront leur préférence à une bougie qui dure le plus longtemps possible. Ici encore, l'expérimentation sera reine. En utilisant un autre mélange de cire et/ou une autre mèche, votre bougie durera plus ou moins longtemps.

Pour calculer le taux de combustion d'une combinaison cire/mèche, commencez par peser votre bougie. Exemple: 420 grammes.
Allumez-la et laissez-la brûler pendant une heure. Une fois ce délai écoulé, éteignez-la et repesez-la en incluant la cire qui pourrait avoir coulé. Exemple: 350 grammes.

La consommation aura donc été de 420 - 350 = 70 grammes en une heure, autrement dit 70 / 60 = 1.16 grammes par minute.

Cette combinaison cire/mèche a un taux de combustion de 1.16

commentaires pour cet article
il n'y a pas encore de commentaires pour cet article
Connectez-vous pour laisser un commentaire
4/5 (1 vote)
Connectez-vous pour donner une note à cet article
Les températures sont affichées en
il n'y a pas encore de commentaires pour cet article
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Où acheter?
(0)
(0)
(0)
(1)
(0)
Quelle note donnez-vous à cet article?