La création de bougies expliquée depuis 1999

Les bougies Piliers - Comment les réaliser ?

Les types de bougies   >   
Les bougies piliers   >   
Comment les réaliser ?

A moins que vous ne soyez intéressé que par les bougies conteneurs, il y a toutes les chances pour que votre parcours dans la création de bougies commence par la fabrication d'un pilier.

Les piliers ont tout pour plaire : en plus d'être le type de bougie le plus apprécié (ex-aequo avec les conteneurs), ils nécessitent relativement peu de matériel, sont assez faciles à réaliser et permettent de déployer une énorme créativité de forme, de taille et d'aspect. Cet article vous explique en détail comment réaliser votre première bougie pilier.

Regardez toutes les étapes en video

Le matériel utilisé dans ce projet

Nous avons déjà passé en revue le matériel nécessaire à la réalisation d'un pilier. Mais pour être tout-à-fait complet, voici une liste exhaustive tout ce que j'ai utilisé dans la video qui illustre ce projet:

  • un bain-marie et un récipient de fonte,
  • 450 grammes de paraffine,
  • 50 grammes (10%) d'acide stéarique,
  • un thermomètre,
  • une longue aiguille ou bâtonnet pour brochettes,
  • un second bâtonnet pour mélanger colorant et acide stéarique dans la paraffine,
  • une longueur adéquate de mèche,
  • un moule, de matériau et forme au choix,
  • du mastic d'étanchéité,
  • un pince-mèche,
  • du papier sulfurisé,
  • du colorant pour bougies (optionnel),
  • une paire de ciseaux,
  • une poêle et une feuille d'aluminium,
  • un décapeur thermique.

Comment faire une bougie pilier ?

Recouvrez votre surface de travail d'une grande feuille de papier sulfurisé pour limiter les conséquences de maladresses éventuelles. Placez le récipient de fonte contenant la paraffine dans le bain-marie jusqu'à ce la paraffine soit entièrement fondue. A ce moment, la paraffine a généralement une température de 80°C.

Pendant ce temps, coupez votre mèche à la longueur adéquate : comptez 4 centimètres (2 à chaque extrémité) en plus de la hauteur du moule que vous utiliserez. Réservez la mèche pour le moment, vous devrez la primer lorsque la paraffine sera complètement liquéfiée.

Une fois la paraffine fondue, plongez-y la mèche et laissez-la s'imprégner de paraffine pendant environ 2 minutes. L'apparition de minuscules bulles d'air à la surface de la paraffine est un signe que l'air contenu dans les tresses de la mèche est remplacé par de la paraffine, ce qui est exactement ce que l'on recherche. Les deux minutes écoulées, utilisez votre aiguille pour la repêcher et posez-la sur le papier sulfurisé. Tirez doucement sur les extrémités de la mèche pour qu'elle soit le plus droite possible lorsqu'elle se solidifiera. Après quelques minutes, elle est entièrement raide et prête à être installée dans le moule.

A l'aide de votre thermomètre, vérifiez que la température de la paraffine se situe entre 80°C et 90°C. Si ce n'est pas le cas, augmentez ou diminuez l'intensité de votre plaque de cuisson. Autrement, ajoutez lentement l'acide stéarique et mélangez avec un bâtonnet jusqu'à dissolution complète.

Le moment est venu de mettre en place la mèche dans votre moule. Insérez-la dans le moule par le fond de celui-ci et laissez dépasser une longueur d'environ 2 centimètres. Repliez le bout de mèche qui dépasse contre le fond du moule pour l'immobiliser. Prenez une boulette de mastic d'étanchéité de la taille de l'ongle de votre pouce. Comme le mastic que j'utilise est assez gras, j'ai pris l'habitude de recouvrir le bout de mèche d'un tout petit morceau de papier sulfurisé pour éviter de la souiller. Aplatissez la boulette de mastic sur le fond du moule en prenant soin d'entièrement recouvrir la mèche. Faites en sorte que tout soit le plus plat possible, sans pour autant sacrifier l'étanchéité. Retournez alors le moule, assurez-vous qu'il soit bien stable et mettez en place un pince-mèche afin de tendre la mèche, de l'immobiliser et de la garder bien centrée pendant que vous coulerez la cire.

Sortez votre récipient de fonte contenant la paraffine du bain-marie; utilisez un vieil essuie-main pour éliminer l'eau dont il est couvert, ceci pour éviter que des gouttes d'eau se mélangent à la cire lorsque vous la verserez. Ajoutez le colorant avec précaution (le colorant pour bougies est extrêmement concentré; il est nettement plus facile d'en ajouter si nécessaire que d'en retirer...) et mélangez convenablement jusqu'à dissolution complète du moindre grain de colorant.

Pour ce projet, l'idée est de donner à ma bougie pilier un aspect rustique plutôt qu'une surface lisse et brillante. Cet effet est obtenu en laissant la température de la paraffine baisser jusqu'au point où elle s'apprête à se re-solidifier avant de la verser dans le moule. Cette température varie suivant le type de cire et / ou sa marque mais, généralement, une température de 60°C ou juste inférieure devrait faire l'affaire. Gardez donc la température à l'oeil avec votre thermomètre et, lorsqu'elle a atteint 60°C, versez-la lentement dans le moule. A cette température, la paraffine a perdu une grande partie de sa fluidité: si vous la versez trop rapidement, trop brusquement ou de trop haut, vous allez créer de nombreuses bulles d'air qui n'auront pas l'occasion de dissiper. Remplissez le moule jusqu'à environ 3 millimètres du bord et faites en sorte de conserver une petite quantité de cire que vous utiliserez pour combler la cavité de refroidissement qui va apparaître (voir ci-dessous).

En fonction de la quantité de cire contenue dans votre moule, celle-ci va prendre plus ou moins de temps pour refroidir et se solidifier. Une heure après votre premier versage, contrôlez votre (future) bougie : vous remarquerez plus que probablement qu'une cavité commence à se former entre les bords du moule et la mèche. Cette cavité est due au fait que la paraffine se contracte lorsque sa température diminue et sa taille peut être assez impressionante. Plus la température de la cire est élevée lors du versage et plus la quantité de cire est grande, plus la cavité de refroidissement sera prononcée. En plus de cela, la contraction de la cire a tendance à créer des poches d'air autour de la mèche, sous la surface. Ces poches d'air doivent absolument être éliminées ou votre bougie a toutes les chances de s'éteindre spontanément lorsque la flamme atteindra l'une de ces poches.

Pour permettre le remplissage de poches d'air potentielles et aider à combler la cavité de refroidissement qui s'est créée, utilisez votre épingle et percez plusieurs - idéalement cinq - trous verticaux autour de la mèche, à environ 1 centimètre de celle-ci. Plongez l'aiguille aussi profondément que possible mais faites attention de ne pas atteindre le fond du moule, vous risquez d'endommager ce qui deviendra le dessus de votre bougie. N'attendez pas trop longtemps pour percer ces trous : si la cire a eu trop de temps pour se solidifier, il vous sera impossible de la percer mais ne les faites pas trop tôt non plus ou ils se refermeront presque immédiatement. L'expérience venant, vous sentirez instinctivement quel est le moment idéal. Une fois les trous bien marqués, replacez votre récipient de fonte contenant le reste de la cire dans le bain-marie.

Lorsque cet excédent de cire a fondu et atteint une température de 75°C, versez-la doucement dans le moule. A cette température, la paraffine est assez fluide que pour s'infiltrer par les trous que vous avez percés et combler les éventuelles poches d'air. Vous verrez de multiples bulles d'air remonter à la surface, signe que des poches d'air existaient effectivement.

Faites attention de ne pas dépasser le niveau initial de la cire! Dans cette video, j'ai accidentellement dépassé et cela se traduit par une différence de couleur à la base de la bougie. Laissez la bougie refroidir jusqu'à ce que le moule ne soit plus tiède au toucher.

Il est plus que probable qu'une nouvelle cavité se soit formée, plus petite heureusement que la précédente. Remettez donc le restant de cire au bain-marie jusqu'à liquéfaction et, à 75°C, faites un nouveau versage, toujours sans dépasser le niveau initial. Avant de verser, vous pouvez légèrement faire fondre la surface de la cire au décapeur thermique, cela aidera à une meilleure adhésion de la cire ajoutée.

Une fois cette dernière couche entièrement solidifiée, laissez la bougie reposer pendant environ 24 heures. Passé ce délai, retirez le passe-mèche, retournez le moule et enlevez le mastic (il peut être réutilisé tant qu'il n'est pas crapuleusement sale). Essayez de démouler la bougie : cela devrait aller facilement si vous avez utilisé un moule en métal, que vous avez utilisé de l'acide stéarique et donné tout le temps à votre bougie de refroidir. Si elle résiste, placez le moule au réfrigérateur (jamais au congélateur) pendant une heure et réessayez.

Lorsque la bougie est libérée, coupez la mèche du côté inférieur de la bougie (celui qui était en haut du moule) à ras. Ne vous trompez pas de côté !!! Coupez l'autre extrémité de la mèche, le dessus de la bougie, à une longueur d'environ 7 millimètres.

A moins d'un miracle, il y a peu de chances pour que la base de votre bougie soit parfaitement plate et horizontale. Vous pouvez remédier à cela en plaçant une feuille d'aluminium dans une petite poêle posée sur votre plaque de cuisson réglée à bas régime. Lorsque la feuille d'aluminium est chaude, placez-y la base de votre bougie tout en la déplaçant légèrement. Cela fera fondre les petits reliefs de cire et vous devriez obtenir une belle base bien plane.

Votre première bougie pilier est maintenant terminée. A bientôt pour d'autres projets.

commentaires pour cet article
il n'y a pas encore de commentaires pour cet article
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Connectez-vous pour donner une note à cet article
Les températures sont affichées en
il n'y a pas encore de commentaires pour cet article
Connectez-vous pour laisser un commentaire
()
()
()
()
()
Quelle note donnez-vous à cet article?