La création de bougies expliquée depuis 1999

Les bougies chauffe-plat - Le matériel nécessaire

Les types de bougies   >   
Les bougies chauffe-plat   >   
Le matériel nécessaire

Tout est simple dans les bougies chauffe-plat: la formulation de leur cire, leur taille (seulement deux), leur fabrication et aussi le matériel nécessaire à leur réalisation. Encore que ça dépende de quelle manière vous avez l'intention de procéder.

Si vous coulez la cire directement dans les coupoles d'aluminium ou de polycarbonate, les seules choses dont vous aurez besoin - mis à part bien entendu le matériel classique de fonte - sont ces coupoles et des mèches adaptées aux chauffe-plat (voir plus bas).

Si, par contre, pour une raison ou l'autre, vous préférez couler vos petites bougies dans un moule puis, une fois refroidies, les insérer dans les coupoles, il est évident que vous aurez besoin de l'un ou l'autre modèle de moule à chauffe-plat.

Les coupoles

Les coupoles en polycarbonate existent en différentes formes, en plus de la ronde classique : carrée, en forme de coeur ou de fleur...

Comme je le disais dans l'introduction, la taille invariable des bougies chauffe-plat permet une production à grande échelle et à bas prix des coupoles d'aluminium, ce qui rend leur prix particulièrement intéressant.

Aucun mystère à ces coupoles: un simple petit ravier d'aluminium préformé, avec un petit relief circulaire du diamètre de l'attache de la mèche (15 mm) et quatre petits reliefs circulaires, bombés vers l'extérieur, qui font office de "pieds", pour éloigner légèrement le fond potentiellement chaud de la coupole de la surface sur laquelle elle est posée.

Depuis quelques temps, ces coupoles sont aussi disponibles en matière transparente, le polycarbonate. Peu de différences mais esthétiquement parlant, utiliser des coupoles transparentes peut être une bonne idée si vous voulez fabriquer des chauffe-plat colorées, à plus forte raison si vous les faites en gel. Ce qui ne gâche rien : il est possible de les trouver dans d'autres formes que la forme ronde classique. Mais cela fait naturellement grimper leur prix étant donnée que leur production est plus limitée.

Les mèches

La mèche de prédilection pour les bougies chauffe-plat est une mèche à coeur de coton ou de zinc enrobée d'une couche de cire.

Le coeur de la mèche lui permet de tenir droit plus facilement pendant le versage et l'enrobage de cire facilite la combustion de la mèche la première fois que la bougie est allumée.

Une mèche de type 34-xx ou 36-xx (xx représente la vitesse de tissage) enrobée de cire conviendra parfaitement !

Vous pouvez choisir de faire vos mèches vous-même. Pour ce faire, vous devrez acheter un rouleau de mèche et des attaches en vrac, couper la mèche en morceaux d'environ 35 mm et les fixer, à l'aide d'une pince, aux attaches. L'inconvénient, à part le chipotage, est que la mèche pré-enrobée est très difficile à trouver... Vous devrez donc aussi primer vos mèches avant de les fixer aux attaches pour assurer à vos bougies une combustion correcte. Et là, ça devient fastidieux...

Les attaches dont je parle plus haut sont des attaches à mèches standard, rondes, de 15 mm de diamètre. Leur "cou" doit mesurer environ 3 mm; ceci est une précaution pour éviter que les derniers millimètres de cire ne surchauffent et ne s'enflamment.

Bien entendu, si vous désirez gagner du temps, il est aussi tout à fait possible d'acheter ces mèches en vrac, déjà coupées à longueur et fixées à une attache; il vous en coûtera bien sûr un peu plus mais vous pourrez immédiatement commencer l'opération de versage.

Certaines mèches spécialisées existent qui conviennent parfaitement pour les bougies chauffe-plat. Il s'agit par exemple de la série TL, de la série ECO (en taille 0.5) ou de la série STABILO (anciennement CD et CDN) (en taille 2 ou 3) de chez Wedo.

Les moules

Si vous préférez réaliser vos chauffe-plat dans un moule plutôt que de les couler individuellement dans leurs coupoles, vous aurez besoin, héhé... d'un moule!

Deux modèles sont disponibles: en caoutchouc ou en polycarbonate.
Les deux modèles permettent généralement de réaliser 15 bougies en une fois mais les moules en caoutchouc ont ceci d'intéressant qu'ils sont en général livrés avec de petites tiges métalliques (voir la photo ci-dessus) à enfoncer dans le moule avant le versage et qui permettent, une fois la bougie refroidie, de passer directement une mèche sans avoir à "forer" dans la bougie.

Les moules en polycarbonate sont moins chers à l'achat mais exigent plus de manipulations étant donné qu'ils ne peuvent pas recevoir de tiges métalliques. Vous devrez donc, une fois les bougies refroidies, en percer le centre avec un petit vilebrequin pour pouvoir y passer la mèche.

A vous de voir si le temps gagné vaut la différence de prix entre ces deux modèles...

commentaires pour cet article
il n'y a pas encore de commentaires pour cet article
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Connectez-vous pour donner une note à cet article
Les températures sont affichées en
il n'y a pas encore de commentaires pour cet article
Connectez-vous pour laisser un commentaire
()
()
()
()
()
Quelle note donnez-vous à cet article?