La création de bougies expliquée depuis 1999

La sécurité de l'utilisateur - La sécurité incendie

Plus...   >   
La Sécurité de l'utilisateur   >   
La sécurité incendie

Le GPSD dans l'Union Européenne ainsi que le CPSA aux Etats-Unis partent du principe que les bougies que vous fabriquez et mettez en vente sont, à la base, réalisées avec soin et selon les règles de l'art: elles sont droites, équilibrées, ont une mèche de taille adéquate pour leur diamètre...

La norme EN 15493 et le standard ASTM F2417 vont encore un peu plus loin pour s'assurer que vos bougies ne constituent pas un risque d'incendie dans des conditions normales d'utilisation.

La première version de la norme EN 15493 datant déjà de 2007, elle a été légèrement mise à jour en 2019 et porte donc le doux nom complet de EN 15493-19. Longue d'une quinzaine de pages, elle donne dans une première partie des recommandations générales sur les paramètres qu'une bougie doit respecter pour pouvoir prétendre à une sécurité optimale. Dans sa seconde partie, elle explique le protocole de test à mettre en oeuvre pour mesurer ces critères de sécurité.

Les critères de sécurité à respecter

Ils sont au nombre de six.

1) La stabilité

La bougie ne peut pas basculer lorsqu'elle est placée sur une surface plane inclinée à 10°

2) Allumage secondaire

Aucune autre partie de la bougie que la mèche ne peut présenter de flamme soutenue pendant plus de 10 secondes (les parois d'un conteneur, par exemple, ou toute décoration inclue dans la cire, à la surface de la bougie ou sur le conteneur).

3) Hauteur de flamme

Pour résumer, la flamme d'une bougie chauffe-plat ne peut être plus haute que 30 mm. Celle des autres types de bougies ne peut pas dépasser 75 mm.

4) Auto-extinction

L'étiquette ou l'emballage de certaines bougies peut préciser que la bougie est auto-extinguible (elle s'éteint d'elle-même quand elle arrive en fin de vie, par exemple grâce à une attache de mèche à long cou).

Si c'est le cas, les conditions suivantes s'appliquent:

  • pour les bougies auto-portantes (qui n'ont pas besoin d'un conteneur quelconque pour être utilisées), telles que les piliers: une feuille de papier placée sous la bougie ne peut ni s'enflammer ni présenter de marques de combustion durant toute la durée d'utilisation de la bougie.
  • pour les bougies qui ne sont pas auto-portantes (telles que bougies conteneur ou votives): pour un diamètre inférieur à 14 mm, il doit rester au moins 12 mm de matière au fond du récipient lorsque la bougie s'éteint d'elle même; pour les bougies de diamètre égal ou supérieur à 14 mm, au moins 18 mm de matière doit rester au fond du récipient lorsque la bougie s'éteint d'elle même.

5) Après l'extinction

La bougie ne peut pas se rallumer spontanément après son extinction; de plus, la mèche ne peut pas rester incandescente ou dégager de la fumée pendant plus de trente secondes après extinction.

6) Conteneur en verre

Le conteneur en verre d'une bougie conteneur ne peut ni se fendre ni se briser durant tout la durée d'utilisation de la bougie.


La deuxième partie de la norme décrit en détails les conditions de test et le modus operandi qui permettront de vérifier si ces six points sont respectés.


Le standard ASTM F2417 est en grande partie similaire. Il donne également des recommandations en ce qui concerne la taille des bougies religieuses et/ou cérémonielles, l'utilisation des bougies à combustion prolongée (par exemple les bougies de neuvaines) et l'utilisation de conteneurs en plastique pour les bougies de type conteneur. Elle aussi propose des tests standards permettant de juger de la sécurité des bougies.

commentaires pour cet article
il n'y a pas encore de commentaires pour cet article
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Connectez-vous pour donner une note à cet article
Les températures sont affichées en
il n'y a pas encore de commentaires pour cet article
Connectez-vous pour laisser un commentaire
()
()
()
()
()
Quelle note donnez-vous à cet article?